L'AMOUR EN POEME

DIVERS ECRITS SUR L'AMOUR

PAR DIFFERENTS AUTEURS

Les deux âmes amoureuses

À la sortie de mon atelier,

Et dans la risée de ce terne matin,

Je m’en vais errant.

Le regard pensif,

Et les pas étouffés,

Je vadrouille parmi la foule.

Elle ne sait pas que mon âme à la dérive,

T’attend à chaque tournant,

Un bouquet à la main.

Je me fraie un passage parmi les gens,

À travers la brise fraîche et piquante

Qui devient bouffée de vent,

Et tout à coup rafale.

Le ciel s'assombrit,

Les nuages ​​lourds s’amoncellent à l’horizon.

Je me perds dans la nébulosité des questions abstraites

Qui se faufilent dans les fibres

Les plus profondes de mon esprit,

Engendrant des réponses incohérentes.

Tandis que mon visage est fouetté par la pluie,

Je pense au coup de foudre, au plaisir, au désir,

Mais aussi à ta voix de stentor et d’airain,

À ton sourire enjôleur et conquérant

Qui ont attisé en moi

Des passions dévastatrices et troublantes.

Je pense à tes yeux pétillants et irrésistibles,

Qui m’ont ensorcelée si hardiment pour me protéger.

Je pense à ta musique stridente

Dont j’atténuais tous les sons

Afin qu’ils nous ravissent

Et nous réchauffent démesurément.

Je marche à grande peine

Dans un silence lancinant et insupportable.

Oh mon cœur magnanime et unique!

Si tu passais comme un souffle,

Je serais aux anges!

Je voudrais écrire le résumé de ma vie

Insignifiante, futile, évanescente avant toi.

Je voudrais écrire l'histoire de ma vie

Sincère, intense, authentique avec toi.

Toi et moi, nous compulserions le livre de notre vie,

Et y apposerions un cachet de fidélité.

Nous ennoblirions nos esprits par la lecture,

Une lecture qui rayonne de tranquillité et de bonheur.

Un avenir radieux avec toi me revient de droit.

Il me tarde qu’une lumière éblouissante revienne,

Pour me laisser tomber sur ton épaule,

Pour te murmurer: «Je t'aime» avec le sourire du printemps,

Et pour contempler avec toi

L'orgie des couleurs qui magnifient la nature.

Voilà, en attendant que la nuit tombe

Et que la lune argente les vagues,

Remplissons notre devoir vis-à-vis du genre humain.

Faisons connaître l’histoire de nos deux âmes amoureuses,

Avec une joie débordante.

Viens … joignons les deux bouts,

Toi et moi, nous sommes une équipe en binôme

Dont le savoir-faire portera à l’envolée de l’humanité.

- Berta Corvi -

 

 

L'Amour

 

Ce baiser je l'ai senti se poser sur moi
puis se glisser et me nourrir de toi
il a voyagé sur mon coeur en émoi
et sur mon corps je l'ai guidé
en frissons, tendres, câlins et coquins
enchaînant des désirs, ne faire plus qu'un
vivre le romantisme de tes caresses
échanger la chaleur d'une paresse
fleurir mon corps de ton odeur
ne plus compter le temps, oublier les heures
de tes lèvres en multitudes de baisers
encore d'avantage me laisser voguer
que je sois fleur, perle ou femme libérée
tu m'embrasses et je m'embrase si fort
en murmurant encore et encore
puis repartir laissant leurs traces sur mon corps.

- Cloclo -

 

 

Je t'aime

 

Pour toutes les gentillesses que tu as envers moi, je t'aime.
Pour la tendresse que tu manifestes pour moi, je t'aime.
Pour la douceur que tu as avec moi, je t'aime.
Pour la confiance que tu as en moi, je t'aime.

De m'écouter jacasser sans arrêt, je t'aime.
De ne pas me juger sur mes actes ou mes mots, je t'aime.
De patienter et de m'attendre quand je suis lointaine, je t'aime.
De me prendre telle que je suis, je t'aime.

Parce que tu espères en une existence heureuse, je t'aime.
Parce que tu crois que la vie peut être belle, je t'aime.
Parce que tu as déjà vécu, aimé, souffert, je t'aime.
Parce que tu es simplement toi, je t'aime.

Alors que le monde a déjà tourné sans toi, je t'aime.
Alors que des milliers de gens vivent sans toi, je t'aime.
Alors que je pouvais ne pas te rencontrer, je t'aime.
Alors que d'autres gens s'aiment, je t'aime.

- Ln -

 

 

La vie

 

La vie est un soleil
Qui à chaque fois que je me réveille
Me fait découvrir de nouvelles merveilles
Elle est faite d'amour, de tristesse
Bien des fois elle te blesse te mène à la détresse
Mais chaque jour tu te bats pour elle
Car elle est cette étincelle, elle est tienne
Bien des fois elle sera faite de pleurs
Tu te meurs pour elle
Mais ne t'inquiète pas à chaque larme un sourire
C'est ça qui fait ses armes
Elle est faite de peur aussi mais c'est ainsi
Et c'est pour cela que servent les amis
Pour te soutenir, te faire rire, te dépasser
Et bien sur t'aimer
Elle est faite d'orgueil, de rancoeur
Mais ton coeur est aussi fait
D'amour, de joie, de rire
Et c'est pour ça que tu sais quand ce soleil s'éteindra
Oui quand ton heure sonnera
Oublie tout le mal, les regrets, les méfaits
Garde les souvenirs, les délires
Oui avant de mourir ne pense qu'à cette vie
Ce soleil qui t'a donné réconfort et merveilles.

- Mauranne -

 

 

J'ai su que j'allais t'aimer

 

C'est en te caressant la joue que tout à commencer
Dès cette seconde j'ai su que j'allais t'aimer
Que mes heures et mes jours à venir n'allaient avoir de sens que toi
Que ta beauté faisant acte de foi
Ta peau m'était apparue si douce, comme un nuage on aurait dit
Je me souviens de cette pluie fine qui tombait
Un vent d'automne avait soufflé sur nous comme un assaillant stupide
Comme si la nature s'opposait à notre amour naissant
Mais rien mon amour, rien n'avait pu m'empêcher de t'embrasser...
Savais tu chérie qu'au moment où mes lèvres tendrement
ont toucher les tiennes
Que dès ce moment précis l'étincelle de l'amour a allumé nos coeurs
Savait tu chérie que le monde pour moi a vacillé
Que ma vie n'a plus jamais été la même..
Je pense que nous nous étions embrasser de longues minutes
C'est le plus beau souvenir que je garde de toi bien au fond de moi
Ce long baiser où la douceur avait fait de nous le bonheur pur
Cette odeur dans ma tête semblable à ton parfum qui me parlait de fête
C'est ça je pense être heureux dans la vie
Aimer, aimer, aimer
Aimer si fort jusqu'à devenir homme et bête
Je garde de si beaux souvenirs de nous mon amour
que je songe souvent à les mettre sur papier
A les graver à jamais l'un après l'autre
jusqu'à ce que ma main ne tienne plus la plume
Sur des pages blanches que je pourrai noircir
avec à la fois mon coeur et mes désirs
Mes larmes et mes soupirs...
Je t'aime, de la page un à la page mille je jubile
De toi j'ai envie chaque jour
De tes yeux de ton corps et de tes lèvres j'ai ce mal d'amour
Alors prends soins de toi mon amour
Garde ton beau sourire pour les moments de passion qui nous habitent
Aime moi à ta façon mais ne m'oublie jamais
Même si tu es loin aujourd'hui ne m'oublie pas je t'en prie
La vie nous a éloigné tandis que le temps continu à nous bercer
d'illusions et de rêves mais l'amour est encore présent
Nos routes se recroiseront un jour j'en suis sur
Nos coeurs bâteront de nouveau ensemble
au grand jour je t'aime
Sincèrement et profondément je t'adore
Tu me manques ce soir et mes souvenirs si beaux me font souffrir
Comme si parfois j'allais devenir
Une âme en peine d'avoir aimer
Le coeur en dilemme de mal vieillir.
Alors voilà mon amour
La première page est écrite
Dans ce grand livre comme un discours
Que je relis à haute voix quand ma vie s'effrite

- André Julien -

 

 
Version imprimable | Plan du site Recommander ce site
© 2022 David Garin - Tous droits réservés - Fun Defense® est une marque déposée.

Appel

Email